Quelles aides pour la voiture électrique ?

- Catégories : Ma borne électrique

Si le véhicule électrique séduit de plus en plus de Français, son prix constitue encore un frein à son adoption. Pour encourager les automobilistes à se convertir à l’électrique, l’État a lancé un plan de soutien à plusieurs niveaux, une véritable aubaine pour tous ceux qui souhaitent passer à la mobilité électrique. Mais une bonne nouvelle ne vient jamais seule : l’État n’est pas le seul à vouloir encourager la transition vers la mobilité électrique. Avec les aides financières nationales s’ajoutent les aides régionales ou les subventions versées par des collectivités locales.

Les principales aides auxquelles vous pouvez prétendre sont utiles pour estimer l'amortissement pour l'achat d’une voiture électrique

Le bonus écologique

Bonus écologique

Pour rendre l’achat d’un véhicule électrique plus abordable, le gouvernement français propose deux principales aides financières pour les particuliers et les professionnels : le bonus écologique et la prime à la conversion.

Le bonus écologique est un dispositif qui permet de récompenser les acquéreurs de véhicules neufs émettant une quantité réduite de CO2 (entre 0 et 20 grammes de CO2 par kilomètre). Il est généralement déduit directement du prix d’achat de votre voiture par le vendeur. Si ce n’est pas le cas, vous devez composer vous-même votre dossier de demande de financement.

Le montant de cette aide représente 27 % du prix d’acquisition TTC du véhicule et peut aller jusqu’à 7000 €. Il dépend du prix d’acquisition et du statut de demandeur (personne physique ou morale).

Pour pouvoir prétendre à cette aide, vous devez remplir les quatre conditions suivantes :

- Être majeur et domicilié en France,

- Avoir acheté une voiture électrique neuve ou loué une voiture avec option d’achat pour une durée d’au moins 2 ans, - Avoir un véhicule immatriculé en France,

- S’engager à garder votre véhicule pendant au moins 6 mois après sa date d’achat ou avant d’avoir parcouru 6000 km.

La prime à la conversion

aide à l'achat d'une voiture électrique

En plus du bonus écologique, vous pouvez aussi bénéficier de la prime à la conversion. Appelée également prime à la casse, la prime à la conversion est un dispositif alloué aux propriétaires de modèles thermiques (essence et diesel) plus anciens, qui sont disposés à se débarrasser de leur véhicule au profit d’une voiture électrique moins polluante, neuve ou d’occasion.

Le montant de cette prime est déterminé en fonction du RFR (Revenu Fiscal de Référence). Dans le meilleur des cas, il peut s’élever à 2500 € pour une voiture particulière et jusqu’à 5000 € pour une camionnette (dans la limite de 80 % du prix d’achat TTC).

Certaines conditions doivent être respectées pour être éligible à cette prime :

 Le demandeur :

- Être majeur et domicilié en France,

- Avoir acheté un véhicule moins polluant,

- Avoir mis en destruction votre ancien véhicule à un centre « véhicules hors d’usage » agréé, 3 mois précédant ou 6 mois suivant la facturation de votre nouveau véhicule électrique,

- Vous engager à ne pas mettre en vente le véhicule acquis dans les 6 mois suivant son achat ni avant d’avoir parcouru au moins 6 000 km.

 Le véhicule mis au rebut doit :

- Vous appartenir depuis au moins un an,

- Être une voiture particulière ou une camionnette,

- Avoir un poids total autorisé en charge ne dépassant pas 3,5 tonnes,

- Faire l’objet d’un contrat d’assurance,

- Être immatriculé avant 2006 s’il est essence ou avant 2001 s’il est diesel

- Ne pas être gagé.

 Le véhicule acheté ou loué doit :

- Être neuf ou d’occasion et avec un prix d’achat n’excédant pas 60 000 € TTC,

- Être Crit’Air 0 (dit Crit'Air « électrique »),

- Émettre moins de 20 g de CO2 par kilomètre.

Les subventions versées par certaines collectivités locales

Il est également possible d’obtenir des aides régionales et locales pour l’acquisition d’un véhicule électrique. Ces subventions varient d’une région à l’autre et sont attribuées sous certaines conditions.

La métropole du Grand Paris fait figure de meneur en France avec une subvention pouvant atteindre les 6000 €. Mais les autres collectivités territoriales ne sont pas en reste : la Normandie alloue un bonus entre 1000 à 2500 € selon les revenus et le type de foyer, l’Occitanie attribue une aide comprise entre 1000 et 2000 € selon la situation fiscale…

Il vaut la peine de vous rapprocher de votre collectivité locale pour connaître les montants et vos droits aux aides.

Le microcrédit véhicules propres

micro crédit pour véhicule propre

Dans le cadre de la démarche globale de soutien de l’État à la transition du parc automobile français, une autre aide appelée « microcrédit véhicules propres » est allouée aux ménages les plus modestes (à faibles revenus, en situation professionnelle fragile, exclus du système bancaire classique) pour l’acquisition d’un véhicule électrique. Cumulable avec le bonus écologique et la prime à la conversion, cette aide peut s’élever jusqu’à 5000 € selon les ressources du demandeur. Son remboursement peut s’étaler généralement sur cinq ans.

Elle concerne l’achat et la location longue durée ou location avec option d’achat d’un :

- véhicule neuf ou véhicule d’occasion,

- véhicule particulier ou camionnettes Crit’Air 0.

La surprime pour les ZFE

Afin de soutenir les habitants et les travailleurs de ZFE (Zones à Faibles Émissions), qui sont souvent soumis à des mesures de restriction de circulation, l’État a mis en place une aide spécifique pour l’achat d’une voiture électrique : la surprime ZFE.

Ce dispositif vient en complément et pour le même montant qu’une subvention attribuée par une collectivité territoriale dans la limite de 1000 €. La surprime ZFE est garantie par l’État à hauteur de 50 %. Elle est cumulable avec la prime à la conversion ou encore le bonus écologique.

Le dispositif ADEME

Du côté des bornes de recharge, certains plans de financement couvrent une partie des dépenses liées à la fourniture et l’installation de points de recharge pour véhicules électriques, dont le programme ADVENIR. L’agence de la transition écologique ADEME participe à la mise en place et à la promotion de ce programme.

Ce dispositif ADEME concerne les infrastructures de recharge publiques et s’adresse aux collectivités territoriales. Il vise essentiellement les villes et inter-communautés, les établissements publics d’aménagement, les syndicats d’énergie préalablement habilités et les départements ou régions avec un plan de mobilité durable.

L’ADEME alloue jusqu’à 30 % d’aide à la recharge rapide dans la limite de 12 000 € par borne et de 50 % d’aide à la recharge normale avec un plafond de 3000 € par point de charge.

En bref, plusieurs aides existent et peuvent donc se cumuler pour rendre le passage à l’électricité plus abordable. Si vous habitez dans le Grand Paris, vous pouvez donc bénéficier jusqu’à 19 000 € d’aides pour l’achat de votre voiture électrique : 7000 € de bonus écologique, 5000 € de prime à la conversion, 6000 € de subvention locale et 1000 € de surprime ZFE.